Hervé Peyrard
Chansons sauvées du vent


Hervé Peyrard aborde ses chansons comme le ferait un réalisateur de cinéma : gros plans sur un personnage, profondeur de champs des sentiments, travelling sur des impressions de voyage…
En noir et blanc ou en Technicolor, il a une délicate manière de placer la caméra et de faire le focus sur les choses que peut-être nous n’avons pas l’habitude de regarder.

Ce sont les traces laissées par des regards volés, des parcours de vie rêvés, la mémoire de nos vertiges, de nos ivresses, les souvenirs inventés d’un vieil enfant… des chansons sauvées du vent.


Crédit photo : Sylvain Lubac

« On traverse des lieux, des états, des sensations, des périodes… On traverse nos vies en essayant, le plus souvent possible, d’être traversé par la beauté des choses, des gens, l’infinie richesse du monde. Ce sont les traces de ces traversées qui m’intéressent et nourrissent mes chansons. À l’instar des rides sur un visage, elles rendent compte des changements, des grandes joies aux grands bouleversements. Pour moi, c’est dans ces virages que naît la poésie. Rien n’est droit dans le vivant, c’est bancal, inattendu, ça ri et ça pleure en même temps, c’est mal rangé ! Pour en souligner à la fois la complexité et la fragilité, j’ai choisi la forme du solo. Elle me permet de naviguer librement dans la musique, de respirer à son rythme et de trouver de nouveaux espaces d’interprétation. C’est donc seul avec ma guitare, en tête à tête, que je vous soufflerai ces chansons sauvées du vent. » H.P

Voir

Ecouter

Dossier de presse

Photos à télécharger

Crédit photo : Sylvain Lubac
Crédit photo : Sylvain Lubac

> Retour à l'artiste Hervé Peyrard