Hervé Peyrard
La Lueur


La lueur est une promesse qui balbutie au bout du tunnel, au sortir de la nuit. C’est également cette lumière vive, aussi intense qu’éphémère, qui passe dans le regard, chargée de colère, d’espoir, de compassion,… La lueur prend mille teintes, la lueur est diffuse, ambiguë ; est-ce la fin du feu ou le début de l’incendie ?

À la lueur de l’écran de projection, les deux artistes nous proposent un voyage immersif dans leurs imaginaires. Ils déploient la carte d’un univers poétique, un peu étrange, sans âge. Une réalité à peine déformée, comme les paysages intimes de nos mémoires. À l’aune de cet endroit onirique, ils nous racontent des histoires de vies, des expériences d’hommes et de femmes qui nous ressemblent, ou à qui nous pourrions ressembler ; selon que la lueur vienne de l’aube d’un nouveau monde ou des braises fatiguées de l’ancien


Sylvain Lubac dessine dans de la mouture de café. De cette matière noire, il fait naître des images qu’il peut transformer à loisir. Ainsi, il trace et efface sous nos yeux des portraits, des paysages ou des figures fantasmagoriques en suivant les rythmiques et les mélodies de la musique. La poésie des chansons d’Hervé Peyrard vient alors poser la couleur sur ces lavis instantanés, révélant du sens ou des émotions inattendues.


> Retour à l'artiste Hervé Peyrard